Pourquoi marcher?

Nos origines d'Homme sont dans la marche.


Seul l'homme est capable de marcher longtemps, sur de longues distances.

 

Comme le mentionne le paléoanthropologue Pascal Picq, "l'être humain est un bipède, un animal qui marche, et c'est avec la marche que la pensée prend forme". La marche définit notre espèce. Lorsque le climat devient plus aride, que la forêt devient steppe, Lucy, australopithèque se redresse. C'est en se mettant debout que l'homo habilis commence à fabriquer. Il devient homo erectus (homme dréssé). Ses outils sont de plus en plus travaillés, il a la possibilité d'utiliser son regard. Il peut toucher le monde, le sentir, l'écouter; commencer à comprendre l'environnement qu'il habite, l'environnement qui l'habite.

 

Dans le contexte actuel, à force d'être tourné vers les téléphones, de passer tant de temps assis (au bureau, en voiture), l'homme se déconnecte de son environnement. Corps, esprit et rapport au monde se  transforme. Il est important pour notre bien être de maintenir un exercice physique, et un lien avec la nature le plus souvent possible.

 

La marche peut nous ramener à la nature et à notre nature d'homme.

Marcher, qu' y a t il de plus naturel?

La marche nous permet d'avancer,  de nous déplacer tout en ayant le temps. Le temps de contempler, s'émerveiller, rencontrer, gouter, découvrir la nature et ceux qui l'habitent. Marcher pour retrouver notre place d'Homme sur la Terre. Marcher pour sentir notre corps, à chaque pas l'harmoniser, éclairer nos pensées.

 


"Le vrai miracle n'est pas de marcher sur les eaux ni de voler dans les airs, il est de  marcher sur la terre".

Houei Neng

"Marcher, c'est te rencontrer à chaque instant, ô compagnon de voyage".

Tagore


"allons!"

Arthur Rimbaud


 

photo: Florian Damour